Claudine ? Une franco-autrichienne-congolaise à découvrir !

Claudine ? Une franco-autrichienne-congolaise à découvrir !

Claudine / La richesse de la mixité. Une femme franco-autrichienne parlant très bien le lingala

Bonjour mes Chers Apprenants,

QU’EN PENSEZ-VOUS ?

S’exprimer dans la langue natale de son conjoint n’est pas une chose assez répandue (à mon goût).

Et oui ! Bien souvent, une personne immigrant dans un pays où elle souhaite s’installer doit faire l’effort d’apprendre la langue de son pays d’accueil, et c’est tout à fait normal.

Cependant si cette personne vit en couple mixte, rares sont ceux qui s’intéressent “vraiment” à la langue natale de leur conjoint immigré.

Un exemple au hasard 🤔 : on verra souvent dans les couples franco-congolais, le congolais parler le français, mais le français ne cherchant pas à parler le lingala (ou autre langue natale de son conjoint).

Qu’en pensez-vous ? Est-ce votre cas ? Dites-moi tout en commentaires !

Et bien, voici l’exemple touchant d’une franco-autrichienne du nom de Claudine CULLIN, une “congolaise de coeur“.

Mais “comment” a t-elle fait pour apprendre aussi bien le lingala, au delà du simple fait d’aimer le Congo et les Congolais ? En effet, dans beaucoup de couples mixtes intégrant un congolais, le
conjoint “non congolais” ne comprend ni ne parle la langue, et c’est bien dommage, notamment pour les enfants…Claudine en parle d’ailleurs en se positionnant fortement sur le sujet, au milieu de la vidéo (à 14.50 min).

Et bien, vous souvenez-vous de mon conseil n°3  pour apprendre le lingala efficacement (pour revisionner la vidéo cliquez ICI) ? Il s’agit de “l’immersion dans la langue” (bien entendu, en complément des cours de lingala).

Je vous laisse découvrir l’aisance orale en lingala de Claudine, ainsi que son témoignage dans cette vidéo.

Rêveriez-vous de parler le lingala avec aisance comme Claudine ?

J’applaudis particulièrement cette femme pour sa persévérance et son application à bien prononcer les mots, et à mettre l’intonation qui correspond. Franco-Autrichienne-Congolaise : Claudine ? Elle est juste une démonstration de la richesse de la mixité linguistique et culturelle. Elle est juste…”WAOUH” !

AVIS AUX COUPLES MIXTES  :

Et si on inversait la tendance?

C’est à vous de décider  !

Comment y arriver : il n’y a pas de “miracle de bilinguisme” en 1 claquement de doigt : il suffit d’être motivé(e) et de commencer dès le départ à pratiquer régulièrement !

Si vous êtes motivé(e), afin de vous aider dans vos débuts en lingala à l’oral, je vous propose un ebook audio qui vous permettra de vous entraîner seul ou à deux à l’oral et à travailler votre aisance à vous exprimer dans la langue. 

Ça vous dit ?

LE GUIDE PRATIQUE & AUDIO de CONVERSATION EN LINGALA

  1. Contenu varié
  2. Format pratique, 100% dématérialisé
  3. Cadre pédagogique
  4. Prix tout doux : pour vous permettre tout de suite de mettre un pied à l’étrier sans vous ruiner !

N’hésitez pas, c’est le moment de bien débuter son apprentissage en passant à l’action (cliquez sur le bouton vert ci-dessous, et laissez-vous guider…) 

Cliquez sur le bouton vert ci-dessus pour le découvrir et EN SAVOIR PLUS.  Je vous encourage dans votre progression, et je vous dis à très vite !

Karine.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager à vos amis !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Replies to “Claudine ? Une franco-autrichienne-congolaise à découvrir !”

  1. Je suis mariée à un Congolais depuis 30 ans ,je comprends pas mal le lingala mais ne le parle pas,j’ai tout fait pour que mon mari parle et apprenne le lingala à ses enfants (ainsi qu’à moi) mais il en a été malheureusement incapable.Il m’avait juste appris quelques bases que j’ai un peu consolidées quand nous sommes allés à Kin en 1992.Nous espérons y retourner bientôt avec les enfants devenus grands,et j’ai décidé de me mettre sérieusement au lingala d’ici là.Mon gros problème est d’oser parler…😅Ma fille apprends un peu d’elle même en écoutant Dadju.
    (Je suis Maalelaa1 sur youtube😉)

    1. Hey coucou Laurence ! Merci beaucoup pour ce témoignage touchant qui va en encourager plus d’un (ou une 😉)! Et par dessus tout, un grand bravo pour votre motivation à “lingaliser” toute votre petite famille.💪💪💪💪
      Nabeteli yo maboko (je vous applaudis): oui oui, un tonnerre d’applaudissements de la part “d’Apprendre le Lingala” ! 👏👏👏👏

  2. Bonjour Karine,

    Mon conjoint est un congolais de Kinshasa. Je suis non seulement tombée amoureuse de lui mais aussi de son pays (j’étais déjà une grande fan du rumba congolaise). J’ai envie de bien comprendre et surtout de bien parler le lingala. Je rêve de maitriser cette jolie langue.
    Je suis très motivée. Votre site m’y aide beaucoup, merci

    1. Mbote Gwen! Waouh les conjoints de lingalophones sont à l’honneur aujourd’hui ✊✊✊✊. Ça fait plaisir de voir votre motivation et votre plaisir d’apprendre le lingala, ainsi que votre détermination sans faille ✊✊✊.
      Avec 💯% d’encouragements, Karine.

  3. Mbote na yo, Karine. Nalingaki kotanga “Claudine / La richesse de la mixité. Une femme franco-autrichienne parlant très bien le lingala”. Nalingi koloba Lingala mbango lokola Claudine, kasi naloba Lingala malembe. Nazali na mbula ntuku mitano na libwa. Nazali kala. Nakoloba Lingala mokolo moko. Matondo mingi. Tikala malamu. Tokomonana.

    1. Hey uncle Mike, vous revoilà ! Ne vous sous-estimez pas : même si vous parlez le lingala lentement, le pas n°1 c’est d’abord de maîtriser la structure des phrases, ensuite vous pourrez accélérer le débit de parole comme Claudine! Ne vous en faites pas, malgré quelques fautes de temps, toutes vos phrases en lingala sont compréhensibles 👋👋👋👋! Lentement mais sûrement très cher! A bientôt ! 🙂

Laissez votre commentaire