DÉFI 7/12 – T’as pas de mamelles ? – PROVERBES OU CITATIONS EN LINGALA

DÉFI 7/12  – T’as pas de mamelles ? – PROVERBES OU CITATIONS EN LINGALA

Dans la famille des “proverbes africains“, je vous présente le 7ème proverbe de notre série de proverbes en lingala.

Ndeke azalaka na mabele te, kasi abokolaka bana na ye

PROVERBE EN LINGALA

 

 

 

Traduction : ” L’oiseau n’a pas de mamelles, mais il élève ses petits”.

Ce proverbe signifie ceci :

Avec de la bonne volonté, on peut y arriver

 

 

Comment ? Voici le concept ARFE (concept inventé par… MOI 🙂 )

arrête de pleurer

Tika kolela (arrête de pleurer)

C’est très facile de se plaindre. Pas besoin d’être fort ou de faire des efforts pour cela, on a juste à pleurer et c’est bon. Mais est-ce que cela change quelque chose à la situation ? NON 🙁

Si vous ne semez que des larmes, vous risquez de ne récolter que de l’immobilité c’est à dire une situation bloquée, paralysée.

Pleurez si ça peut vous soulager, mais je vous invite fortement à rajouter autre chose si vous voulez avancer.

 

Regarde autour de toi


Si vous ne regardez que votre nombril, il est bien évident que la situation paraîtra terrible, catastrophique et insurmontable. Parce que vous n’avez pas de références pour comparer, vous croyez que vous êtes le “seul au monde” à vivre ça.
C’est pourquoi, pour cesser de pleurer, regardez autour de vous et prenez en compte le fait qu’il existe des personnes qui vivent avec des situations comme la vôtre (voire pire). Vous voyez comment ces gens s’en sont sortis ? Alors pourquoi pas vous ? Gardez cela en tête pour vous donner du courage pour aller de l’avant.

 

Fais avec ce que tu as

Souvent, on veut d’abord avoir certaines choses avant d’avancer. Et tant que l’on a pas tout réuni, on se bloque tout seul juste parce “selon nous” il nous manque un truc.
Un exemple simple – Certaines personnes disent : avant d’avoir un enfant, il faut D’ABORD que je gagne 3000 euros par mois, que ma maison ait 5 chambres et que j’habite dans un quartier chic de Paris. Résultat, 7 ans après ces belles déclarations, toujours rien en vue (il manque toujours un truc…).

Est-ce que l’oiseau cité dans notre proverbe en lingala attend d’avoir des mamelles pour nourrir ses petits? Non, il fait avec ce qu’il a, c’est à dire avec ses puissantes ailes, pour trouver à manger pour ses petits.
Notre problème c’est que quelquefois, on veut avoir EXACTEMENT les mêmes moyens que les autres pour arriver à un résultat.

Un homme a dit une fois : j’ai cessé de me plaindre de ne pas avoir de chaussures le jour où j’ai rencontré quelqu’un qui n’avait pas de pieds…

Retenez donc ceci : vous n’avez pas besoin de “devenir quelqu’un d’autre”, faites avec ce que vous avez reçu. N’attendez pas que des mamelles poussent, elles n’arriveront jamais sinon vous allez ressembler à un monstre ! Utilisez donc vos ailes !

 

Envole toi petit oiseau lingalophile !


Maintenant que vous avez considéré ou arrêté de négliger ce que vous avez, il ne vous reste plus qu’à vous envoler.
Qui ne tente rien n’a rien : si vous ne commencez pas à voler, vous ne pourrez rien apercevoir de ce qui pourra être mis sur votre chemin.
Alors, stop les larmes : volez de vos propres ailes !

Dites-moi en commentaires si vous vous êtes envolé(e) ou si vous êtes restés(e) à pleurer sans vos mamelles…

Pour comprendre le BUT de ce défi de 12 semaines, je vous suggère de lire l’article « Défi : 12 semaines/12 proverbes ou citations marquantes en lingala ».

En attendant, je vous invite à laisser un message en bas en commentaires afin d’édifier les autres par vos pensées, vos idées, vos remarques. N’hésitez pas à vous abonner à ce blog pour recevoir par mail tous les nouveaux éléments qui seront publiés prochainement!

A très bientôt !

Karine.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager à vos amis !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez votre commentaire